Recrudescence des vols d’avocats en Nouvelle-Zélande



En Nouvelle-Zélande, le déficit en avocats, résultant de mauvaises récoltes, a provoqué une série de vols de ces fruits.

Depuis le début de l’année, les autorités néozélandaises ont enregistré 40 vols importants d’avocats à travers le pays. C’est l’île du Nord qui a été particulièrement ciblée par les vols fruitiers, informe le radio-télévision britannique BBC en citant la police locale.

Selon la police, les fruits volés peuvent être dangereux pour la santé, puisque ils sont encore verts et peuvent contenir des toxines, car ils ont été récemment pulvérisés avec des agents chimiques.

D’après Jen Scoular, chef de la société New Zealand Avocado, ces vols sont probablement spontanés, ils n’ont pas été planifiés à l’avance. Elle a ajouté que dans les prochaines semaines les agriculteurs attendent une nouvelle récolte qui doit atténuer le manque d’avocats actuel.

Mme Scoular a également affirmé que les avocats volés n’atteindraient pas les marchés extérieurs.

La diminution de la production des avocats et la demande internationale croissante ont déjà provoqué une hausse des prix de ce fruit. Dans certains magasins, le coût d’un avocat a dépassé six dollars néozélandais (3,75 euros), tandis qu’en avril il se vendait seulement quatre dollars (2,5 euros).

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire