Reuters exclusif : Sonatrach s’apprête à lancer de grands projets de forage offshore



La compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach compte lancer un grand projet de prospection pétrolière dans les fonds marins.   Dans une déclaration à l’agence de presse Britannique Reuters recueillie ce dimanche la compagnie Algérienne a souligné que des discussions sont en cour   avec les opérateurs américains Exxon Mobil Corp (XOM. N) et Anadarko (APC. N) ainsi que les firmes Italiennes ENI et (ENI.MI), pour le lancement de ce grand chantier de forage offshore.

L’Algérie qui est un membre clef de l’OPEP  a semble-t-il du mal à attirer les investisseurs dans le secteur pétrolier  ces dernières années en raison notamment de l’instabilité des marchés énergétiques mondiaux, et la méfiance des grandes firmes pétrolières étrangères.  Ce qui a contraint Sonatrach, ces derniers temps à adopte une approche plus souple dans ses entretiens bilatéraux avec des partenaires étrangers.  L’effondrement des prix du brute ont met d’énormes  pressions sur la firme Algérienne Sonatrach, l’incitant à s’orienter vers le développement de la production en privilégiant l’exploitation de gisements plus matures au sud du Sahara,  et la relance de projets gaziers qui ont été retardé, alors que l’option de projets de prospections en fond marin permettraient un rebond inestimable de la croissance dans le secteur énergétique.

Selon cette même source de Sonatrach qui s’est confiée à Reuters, souhaitant garde l’anonymat « les Opérations sismiques réalisées par Sonatrach ont montré un potentiel intéressant des réserves énergétiques notamment à Béjaia et à Oran, une ville portuaire dans l’Ouest algérien, soulignant que   l’Algérie a besoin du savoir-faire et de l’expertise des grandes firmes internationales pour lancer ces grands projets de forage en mer.  Pour la compagnie pétrolière Algérienne le choix d’Anadarko, Exxon Mobil et Eni, comme partenaires étrangers en termes d’assistance technique, est en partie lie à l’expérience, qu’ils ont acquise dans le golfe du Mexique et les eaux profondes au Mozambique.  La source de Sonatrach a par ailleurs indiqué que « Ces projets de prospection en mer sont complémentaire aux opérations de la compagnie dans le sud, Ils contribueront certainement à augmenter et à diversifier la production nationale en matière énergétique.  La source n’a par ailleurs donné aucune indication sur le calendrier ou de l’envergure de ces projets offshore.  Tous ces détails, y compris le calendrier du lancement des chantiers, seront rendus publiques très prochainement par les responsables de la compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach.

À noter que les revenus de l’Algérie générés par le pétrole et le gaz de ont chuté de $ 27,5 milliards en 2016, de $ 35,7 milliards en 2015 et plus de $ 60 milliards en 2014.

 

Londres Boudjemaa Selimia

 

Laisser un commentaire