Révision de l’âge de départ à la retraite : les syndicats autonomes montent au créneau



Les syndicats autonomes haussent le ton et menacent de mener un vaste mouvement de protestation à la prochaine rentrée sociale. En effet, 16 syndicats représentant plusieurs secteurs dont l’éducation, la santé, les affaires religieuses, l’administration publique, l’énergie (Sonelgaz) et la formation professionnelle se sont donnés rendez-vous, samedi 25 juin, au siège de l’Union nationale des personnels de l’éducation à Alger pour débattre des décisions de la dernière tripartite soutenues par la central syndicale UGTA.

«La dernière tripartite dont les décisions ont été approuvées par  l’UGTA traduit les intentions futures du gouvernement envers la classe ouvrière», précisent les syndicats dans un communiqué sanctionnant  la réunion. «Au moment où les travailleurs étaient en attente de décisions courageuses à même de développer une forte activité économique et diversifier les sources de richesses en dehors du secteur des hydrocarbures pour résorber le chômage et développer les ressources financières de la Caisse nationale des retraités, le Premier ministre Abdelmalek Sellal vient d’annoncer la décision du gouvernement de ne pas revoir la politique salariale», lit-on dans le document.

Les syndicats ont décidé de solliciter le président de la République et demandent de rencontrer le Premier ministre Abdelmalek Sellal, pour discuter du dossier relatif à l’âge de départ en retraite. Ils annoncent leur  intention de tenir des « mouvements de protestation à la rentrée sociale pour défendre les acquis des travailleurs et veiller à préserver les libertés individuelles comme stipulé par l’article 34 de la Constitution ».

Enfin, un appel a été lancé aux syndicats de la fonction publique et du secteur économique, public et privé, afin  de rejoindre cette initiative.

Source : tsa-algerie.com / Achira Mammeri

Laisser un commentaire