Scrutin présidentiel sanglant aux Philippines



ÉlectionsAu moins dix personnes ont péri lundi, jour d’élections. Des hommes armés ont notamment attaqué un bureau de vote.

Les Philippins votent ce lundi pour désigner entre autres le successeur du président Benigno Aquino, le populiste Rodrigo Duterte faisant figure de favori. Un scrutin entaché de violences. Des hommes armés ont notamment attaqué un bureau de vote.

Les autorités ont minimisé l’importance de ces violences et estimé que les élections s’étaient bien déroulées.

Grenade et fusillade

Dans la plus meurtrière des attaques, sept personnes ont été tuées dans une embuscade peu avant l’aube à Rosario, une ville proche de Manille connue pour ses violences à caractère politique, a annoncé Jonathan del Rosario, porte-parole de la police.

A Guindulungan, petite ville pauvre de la province de Maguindanao, dans le sud de l’archipel, où sévissent des milices privées, un électeur a été abattu dans un bureau de vote, selon la police. L’explosion d’une grenade sur un marché de Cotabato, une ville proche de Maguidanao, a par ailleurs fait un mort.

Bastion des rebelles musulmans

Dans la ville voisine de Sultan Kudarat, bastion du plus grand groupe de rebelles musulmans du pays, une vingtaine d’hommes armés ont pénétré dans un bureau de vote et emporté les machines de vote. Dans la province d’Abra, dans le nord, une fusillade a éclaté entre partisans armés de rivaux politiques, faisant un mort et deux blessés, delon une porte-parole de la police locale.

Pour autant, Rowena Guanzon, porte-parole de la Commission électorale, a estimé que ces actes de violences, qui se sont produits dans des zones considérées comme tendues, n’auraient aucun impact sur le déroulement des scrutins locaux et nationaux qui se tiennent lundi. «Il y a des incidents isolés», a abondé de son côté Noel Detoyato, porte-parole de l’armée. «Leur impact sur la tenue du scrutin est limité». (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire