Sellal installe les membres de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV)



Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé, lundi à Alger, à l’installation des membres de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV).

La cérémonie d’installation de l’ARAV, qui est présidée par M. Zouaoui Benhamadi, s’est déroulée au Palais du gouvernement, en présence de membres du gouvernement et de responsables du secteur de la communication.

L’ARAV « est un organe indépendant dont l’action n’est encadrée que par les seules dispositions de la loi », a déclaré M. Sellal lors de cette cérémonie d’installation.

« Aussi, nous attendons de ses membres une action volontariste pour veiller au libre exercice de l’activité audiovisuelle, à l’impartialité, à l’objectivité, à la transparence, à la promotion des langues nationales, et au respect des valeurs et des principes de la société algérienne », a ajouté le Premier ministre.

L’ARAV est une institution prévue par la loi relative à l’activité audiovisuelle, adoptée par le Parlement en 2014, afin de réguler le champ audiovisuel en Algérie et consolider la mission du service public.

Cette Autorité indépendante assumera ses prérogatives à la fois en tant que garant et gardien de la liberté d’exercice du métier.

L’ARAV est composée de 9 membres nommés par décret présidentiel : 5 membres, dont le président, sont désignés par le président de la République, 2 membres non parlementaires, proposés par le président du Conseil de la nation, et 2 membres non parlementaires, proposés par le président de l’Assemblée populaire nationale.

En matière de contrôle, l’Autorité doit, entre autres, veiller à la conformité aux lois et règlements en vigueur, de tout programme audiovisuel diffusé, quel que soit le support, s’assurer du respect des quotas minimums réservés à la production audiovisuelle nationale et à l’expression en langues nationales.

Les membres de l’ARAV

ALGER- Voici la liste des membres de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), installée lundi à Alger, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Président:  Zouaoui Benhamadi, journaliste, communicant, gestionnaire d’organismes publics

Membres:

– Zahir Ihaddadène, journaliste, historien

– Zaïm Khenchelaoui, anthropologue, chercheur

– Abdelmalek Houyou, haut fonctionnaire, gestionnaire d’organismes publics

– Dr Ahmed Bayoud, universitaire, haut fonctionnaire

– Aïcha Kassoul, professeur, universitaire, diplomate

– Zouina Abderrezak, professeur des universités

– El Ghaouti Mekamcha, professeur des universités et ancien ministre de la Justice.

– Lotfi Cheriet, journaliste.

Missions et composition de l’ARAV (ENCADRE)

Plusieurs missions sont attribuées à l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) dont les membres ont été installés lundi à Alger par le Premier ministre.

L’ARAV, composée de neuf membres, doit, selon la loi 14-04 du 24 février 2014 relative à l’activité audiovisuelle, veiller à l’impartialité des personnes morales exploitant les services de communication audiovisuelle relevant du secteur public.

Elle est chargée de garantir l’objectivité et la transparence, de veiller à la promotion et au soutien des deux langues nationales et de la culture nationale et au respect de l’expression plurielle des courants de pensée et d’opinion dans les programmes des services de diffusion sonore et télévisuelle, notamment lors des émissions d’information politique et générale.

Selon la même loi, l’Autorité doit veiller à ce que tous les genres de programmes présentés par les éditeurs de services de communication audiovisuelle reflètent la diversité culturelle nationale, au respect de la dignité humaine et à la protection de l’enfant et de l’adolescent.

Elle doit faciliter l’accès des personnes souffrant de déficiences visuelles et/ou auditives aux programmes mis à la disposition du public par toute personne morale exploitant un service de communication audiovisuelle, veiller à valoriser la protection de l’environnement et de la promotion de la culture environnementale et la préservation de la santé, de la population, de façon permanente.

L’ARAV est appelée aussi à veiller à ce que les évènements nationaux d’importance majeure définis par voie réglementaire, ne soient pas retransmis en exclusivité, de manière à priver une partie importante du public de la possibilité, de les suivre en direct ou en différé, sur un service de télévision à accès libre.

Pour accomplir ses missions, cet organisme est doté de prérogatives d’instruire les demandes de création de services de communication audiovisuelle et de se prononcer sur leur recevabilité, d’octroyer les fréquences mises à sa disposition par l’organisme public chargé, de la télédiffusion, en vue de la création de services de communication audiovisuelle terrestre.

Dans le même contexte, l’Autorité applique les règles relatives aux conditions de production, de programmation et de diffusion des émissions d’expression directe ainsi que des émissions des médias audiovisuels lors des campagnes électorales, conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.

Elle applique, aussi, les modalités de diffusion des émissions consacrées aux formations politiques et aux organisations nationales syndicales et professionnelles agrées, et fixe les conditions dans lesquelles les programmes de communication audiovisuelle peuvent comporter des placements de produits ou des émissions de télé-achat, ainsi que les règles relatives à la diffusion des messages d’intérêt général émis par les pouvoirs publics.

L’Autorité formule des avis sur la stratégie nationale de développement de l’activité audiovisuelle, sur tout projet de texte législatif ou réglementaire concernant l’activité audiovisuelle et formule des recommandations pour le développement de la concurrence dans le domaine des activités audiovisuelles.

En matière de règlement des différends, elle arbitre les litiges opposant les personnes morales exploitant un service de communication audiovisuelle, soit entre elles, soit avec les usagers, et instruit les plaintes émanant des partis politiques, des organisations syndicales et/ou des associations et toute autre personne physique ou morale, faisant état de violation de la loi par une personne morale exploitant un service de communication audiovisuelle.

L’ARAV est composée de 9 membres nommés par décret présidentiel: 5 membres, dont le président, sont désignés par le président de la République, 2 membres non parlementaires, proposés par le président du Conseil de la nation, et 2 membres non parlementaires, proposés par le président de l’APN.

Les membres sont choisis pour leur compétence, leur expérience et l’intérêt qu’ils accordent à l’activité audiovisuelle.

Le mandat des membres est de 6 ans, non renouvelable. Il est incompatible avec tout mandat électif, tout emploi public, toute activité, professionnelle ou responsabilité, exécutive dans un parti politique, à l’exception des missions provisoires dans l’enseignement supérieur et la supervision de la recherche scientifique.

Le membre de l’Autorité ne peut, directement ou indirectement, percevoir des honoraires ou toute autre forme de rémunération, sauf pour services rendus avant son entrée en fonction.

Il ne peut détenir, directement ou indirectement, des intérêts dans une entreprise ayant pour objet une activité, audiovisuelle, de cinéma, d’édition, de presse, de publicité, ou de télécommunications.

Il est interdit à tout membre d’exercer une activité, liée à toute activité, audiovisuelle durant les deux années qui suivent la fin de son mandat.

Présidée par Zouaoui Benhamadi, l’ARAV est composée de 8 autres membres que sont: Zahir Ihaddadène, Zaïm Khenchelaoui, Abdelmalek Houyou, Ahmed Bayoud, Aïcha Kassoul, Zouina Abderrezak, El Ghaouti Mekamcha, et Lotfi Cheriet.

Laisser un commentaire