Sept morts et de nombreux blessés dans un pilonnage à Homs



Les extrémistes du Front al-Nosra ont pilonné plusieurs agglomérations dans les provinces syriennes d’Alep, de Homs et de Lattaquié.

Sept civils ont été tués et 27 autres blessés ce jeudi dans un pilonnage mené par les extrémistes du Front al-Nosra sur des agglomérations de la province de Homs, lit-on dans un bulletin d’informations du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, publié sur le site Web officiel du ministère russe de la Défense.

« Dans la province de Homs, les agglomérations d’Ard-al-Jabourin, de Mzan et de Sqalbia ont été attaquées au mortier et avec des systèmes de lance-roquettes multiple artisanaux. Sept civils ont été tués et 27 blessés », est-il indiqué.

Cherchant à torpiller le régime de cessez-le-feu, les extrémistes ont en outre pilonné les provinces d’Alep et de Lattaquié, et ont même entrepris une tentative de lancer une offensive sur les positions de l’armée syrienne près de Nakhchebba.

La trêve est entrée en vigueur le 27 février à minuit. Cette trêve ne concerne pas les organisations terroristes Etat islamique (EI ou Daech), Front al-Nosra (branche syrienne d’Al-Qaïda) et d’autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu.

Le 14 mars, le président russe Vladimir Poutine a ordonné le retrait des forces aériennes russes de Syrie à compter du 15 mars. Selon lui, les militaires russes ont accompli leur mission et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme.

Après le retrait du gros des forces militaires russes de Syrie entamé le 15 mars dernier, plusieurs avions de combat sont restés dans le pays pour effectuer des missions à partir de la base aérienne de Hmeimim située dans la région de Lattaquié.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire