Session parlementaire à Pyongyang fin juin



Corée du NordCette session, assez rare en Corée du Nord, pourrait permettre de décerner un nouveau titre à Kim Jong-un.

La Corée du Nord a annoncé jeudi 9 juin une session parlementaire à la fin du mois, un événement peu fréquent qui pourrait être l’occasion de décerner un nouveau titre au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un alors qu’il resserre encore son emprise sur le pouvoir.

«La quatrième session de la 13e Assemblée suprême du peuple de la DPRK (Corée du Nord) se réunira à Pyongyang le 29 juin», a rapporté l’agence officielle KCNA.

L’agence ne donne comme à son habitude aucune précision sur l’ordre du jour de la réunion.

Réunion une ou deux fois par an

L’Assemblée suprême du peuple (ASP) ne se réunit qu’une ou deux fois par an, souvent lors d’une session unique d’une journée pour voter le budget et entériner les décisions prises par le Parti des travailleurs, le parti unique au pouvoir.

Lors d’une réunion du Congrès du parti le mois dernier, premier événement de ce genre en près de 40 ans, Kim Jong-un a été nommé à sa présidence.

Le Parlement pourrait lui décerner un nouveau titre en remplacement des fonctions de «premier président» de la puissante Commission de défense nationale (CDN), jugent les analystes.

Vers un nouvel organe d’Etat ?

Kim Jong-un a obtenu ce titre un peu bancal parce que celui de «président permanent» de la CDN avait été octroyé à son prédécesseur et père Kim Jong-Il.

«Lors de cette session parlementaire, le Nord pourrait créer un nouvel organe d’Etat, par exemple un Conseil suprême national, et nommer Kim à sa tête», a dit à l’AFP Yang Moo-Jin, de l’Université des études nord-coréennes.

Le congrès avait entériné la stratégie du «byungjin» de Kim Jong-un, qui consiste à mener de front développements économique et nucléaire. Il avait annoncé un plan quinquennal destiné à renforcer la production, en particulier énergétique.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire