Skikda: la photographie, un art méritant d’être mieux connu



SKIKDA- Développer et mieux faire connaître l’art de la photographie est l’objectif principal du 1er salon de la photographie ouvert mercredi au palais de la culture de Skikda, a indiqué à l’APS le directeur de cet établissement, Ali Bouzoualegh.

Initié par cette structure culturelle, cette manifestation de deux jours offre aussi l’opportunité aux jeunes photographes, professionnels ou amateurs, de se rencontrer et d’échanger leurs connaissances et leurs expériences, a ajouté le même responsable, en marge du vernissage du salon.

Azzedine Metatla, photographe et une des chevilles ouvrières de cette manifestation à laquelle prennent part 34 artistes dont 4 femmes, venus de différentes communes de la wilaya, a signalé que ce salon est « dépourvu de thème précis pour permettre aux exposants de donner libre cours à leur inspiration ».

« La photographie est un moyen idéal, irremplaçable, privilégié d’immortaliser les choses de la vie dans leurs moindres détails », a estimé Siham Settouh (43 ans), reporter-photographe participant à ce salon. Cette artiste a commencé son parcours dans la photo à l’âge de 17 ans, en tant qu’amatrice, avant de suivre plusieurs stages à l’Ecole de formation audiovisuelle de Kouba (Alger) et à Dubaï. Elle est actuellement membre à l’union des photographes arabes.

Cette manifestation a drainé, aussitôt après son ouverture, de nombreux visiteurs qui ont pu découvrir des photographies de paysages naturels, des sites historiques et archéologiques et des objets traditionnels de la wilaya de Skikda.

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire