Successeur de Gourcuff: La piste française n’est pas une priorité



Depuis hier, soit depuis l’officialisation du départ de Christian Gourcuff, une seule question revient sur toutes les lèvres. Qui succèdera à Gourcuff ? Du côté de la FAF, il faut dire qu’aucun nom n’a filtré de manière officielle. Mais ceux qui connaissent parfaitement le président de la fédération diront que c’est quelqu’un qui pense vraiment à long terme. La preuve, c’est qu’il avait tout réglé avec Gourcuff au mois de février, au moment où Vahid Halilhodzic préparait la Coupe du monde. Sachant que le Bosniaque allait partir, il avait ainsi pris ses devants.

Cette fois, Raouraoua savait pertinemment que Gourcuff allait partir. Il aurait ainsi pris ses devant en négociant avec un entraîneur et arracher son accord final. Dans ce cas-là, Mohamed Raouraoua n’attend que le moment opportun pour mettre fin au suspense et annoncer le nom du successeur. En outre, Raouraoua est connu aussi pour être un adepte de la discrétion la plus totale. Par ailleurs, des rumeurs annoncent la venue de René Girard, Marcelo Bielsa, Roland Courbis ou même Djamel Belmadi. Mais personne ne peut s’avancer de manière officielle.

Il pourrait être présent en juin aux Seychelles… pour superviser l’équipe
Selon une source très proche de Mohamed Raouraoua, le nom du successeur de Christian Gourcuff sera annoncé prochainement. La même source indique qu’il devrait faire le voyage à Victoria, aux Seychelles, pour superviser l’équipe et laisser Nabil Neghiz sur le banc pour diriger la rencontre, afin de bien connaître les joueurs, leur profil et leur niveau. Mohamed Raouraoua a défini, il y a quelques jours, les critères pour choisir le nouveau sélectionneur. Outre les compétences et l’expérience, Raouraoua veut un technicien ayant un vécu ou des passages dans de grands clubs ou de grandes sélections.

Un Français, ce n’est pas une priorité pour Raouraoua
Notre source nous a rappelé, encore une fois, que le président de la FAF n’est pas à la recherche d’un entraîneur français. Selon elle, la piste française n’est pas une priorité et demeure comme solution de secours. Raouraoua privilégie la piste d’un hispanophone.

Source : Lebuteur.com

Lebuteur.com

Laisser un commentaire