Suède: la police passe sous silence les crimes des migrants



Un meurtre dans un centre de réfugiés en Suède a eu lieu ce week-end. Cependant, la police et les médias ont passé l’incident sous silence.

La police locale n’a parlé d’abord que d’une altercation à une certaine adresse. Rien n’indiquait que cet incident s’était déroulé dans un centre de réfugiés, précise la plateforme suédoise Fria Tider.

Le message était le suivant:
« Querelle à une adresse à Ljusne, près de Sodermalm. Un crime majeur. Le personnel est mobilisé. Le centre de communication n’a pas la possibilité de répondre aux questions des journalistes. Plus d’informations dans la mesure du possible ».
Cependant, le nombre de crimes liés aux réfugiés a nettement accru ces derniers temps, ce qui a abouti à cette crise dans la structure policière du pays, note Svenska Dagbladet.

Au cours de la bagarre, une personne est morte, il y a également eu plusieurs blessés graves – les médias y ont à peine prêté attention. Quant à ceux qui en ont tout de même parlé, ils n’ont utilisé que des termes vagues sans souligner le fait qu’il s’agissait d’un homicide.

Tout cela reflète parfaitement bien la situation qui règne aujourd’hui en Suède. Récemment, la police suédoise s’est mise à attribuer un code spécial —291- aux crimes liés aux migrants. La police ne commente ni ne donne de détails sur les incidents marqués « 291 ».L’information sur ces « innovations » intitulée « Aucune fuite » est parue dans le média Dagens Nyheter, en janvier.

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire