Sûreté nationale: Iftar collectif au niveau des barrages de sécurité au profit des usagers de la route



Les services de la Sûreté nationale organisent depuis le début du mois sacré du ramadhan des Iftar collectifs pour les usagers de la route au niveau des barrages sécuritaires à l’entrée et à la sortie des villes en vue de « renforcer les liens de cohésion et de solidarité avec les citoyens », a indiqué M. Rabah Zouaoui, responsable de la communication et des relations publiques à la Direction de l’ordre public.

M. Zouaoui a déclaré vendredi à l’APS en marge d’un Iftar collectif organisé au niveau du barrage sécuritaire des Bananiers (Alger), que cette initiative s’inscrit dans le cadre des campagnes de sensibilisation « pour réduire les accidents de la route et freiner le phénomène de l’excès de vitesse à quelques minutes de l’Iftar pour un ramadhan sans accidents ».

Il a précisé que cette initiative organisée chaque vendredi durant ce mois sacré à l’entrée et à la sortie des villes tend également à « moraliser les comportements des usagers de la route à quelques instants de l’Iftar ».

M. Belkacem Ahmed Nacer, commissaire de police et chargé de communication au niveau de la sûreté de wilaya a indiqué que les services de la sûreté de la wilaya d’Alger organisent depuis le début du ramadhan un Iftar collectif au profit des usagers de l’autoroute à l’entrée d’Alger au niveau de trois accès principaux à savoir le barrage dressé au sud-est d’El Harrach, le barrage de la Côte à Bir Mourad Rais et le barrage des Bananiers à Bab Ezzouar.

Une grande Kheima a été dressée à côté du barrage des Bananiers où les éléments de la police aidés des Scouts musulmans veillent à distribuer des repas chauds.

M. Belkacem Ahmed Nacer a précisé que l’iftar collectif aux Bananiers qui connaît une grande affluence est organisé sous le thème « ramadhan sans accidents » et s’inscrit dans le cadre des efforts de la DGSN visant à lutter contre le phénomène des accidents de la circulation.

Il a ajouté que les services de sûreté de la wilaya œuvrent à sensibiliser les citoyens en général sur les conséquences néfastes des accidents provoqués par des conducteurs quelques minutes avant l’Iftar, soulignant que l’objectif de cette démarche est d’ »instaurer une culture saine de la circulation routière ».

Les services de la sûreté nationale avaient enregistré au cours de la première quinzaine du ramadhan 516 accidents de la route ayant fait 18 morts et 580 blessés, a indiqué M. Rabah Zouaoui à l’APS.

M. Zouaoui a appelé les citoyens à respecter le code de la route en tant qu’ensemble de règles régissant nos relations et nos comportements au sein de la société.

Laisser un commentaire