Syrie: « journée de silence » à la veille des élections législatives



En Syrie, plus de 7.000 bureaux de vote ouvriront leurs portes le 13 avril dans le cadre des élections législatives.

Les élections se dérouleront dans le cadre du cessez-le-feu mis en place fin février, et grâce auquel on n’entend plus retentir d’explosions à Damas, la capitale syrienne.

La police et les autres forces nationales ont annoncé des mesures de sécurité renforcées le jour de scrutin. Avant ce jour de silence, les rues de Damas ont été débarrassées d’une myriade de panneaux d’affichage comportant les noms et les photos des candidats.

Les candidats issus des zones contrôlées par Daech et le Front al-Nosra pourront eux aussi participer aux élections. Ces hommes politiques représenteront les intérêts de la population syrienne résidant dans les territoires occupés ainsi que ceux des personnes forcées de prendre la fuite.

Selon la Constitution adoptée le 26 février 2012 à l’issue d’un référendum, les élections législatives seront multipartites. Le Conseil du peuple comprend 250 députés dont les membres sont élus au suffrage direct et secret pour un mandat de quatre ans.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes se poursuivent.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire