Tayeb Louh prend la défense de Chakib Khelil « au nom de l’indépendance de la justice «



Le ministre de la justice, Tayeb Louh, malmené par les députés lors de la séance plénière au parlement d’hier, n’a pas apprécié les interventions de ceux-ci concernant Chakib Khelil, rapporte TSA.

« Où allons-nous comme ça ? Si chacun d’entre nous devient juge et distribue les accusations à sa guise, les choses deviendront incontrôlables. C’est grave», a lancé Tayeb Louh, devant les députés, .Avant d’inviter les parlementaires à respecter « la présomption d’innocence ». « Laisser la justice faire son travail selon la Constitution  et sans ingérence », a-t-il ajouté.

L’Algérie se bat depuis plusieurs années pour « la séparation entre les pouvoirs », selon le ministre. Chose acquise à la faveur de la révision de la Constitution, affirme le ministre.

Étant donné que la justice est « libre » et «indépendante », Louh conseille aux députés de ne plus le saisir sur des affaires judiciaires. « Dois-je m’immiscer dans les affaires de justice qui concerne les députés ? Bien sûr que non. Et c’est le cas pour toutes les autres affaires », a-t-il dit.

Par ailleurs, Le ministre a mis en garde les députés contre cette tendance à remettre en cause et à discréditer « les juges, la justice et les institutions législatives». « Le juge est indépendant. Il n’est pas sous la tutelle du ministère », a-t-il insisté. Tayeb Louh a demandé par ailleurs aux députés d’éviter de prononcer les noms des juges en plénière : « C’est un  comportement grave».

Algerie360.com

Laisser un commentaire