Terrorisme : les avions d’Air France sous haute surveillance



Les avions d’Air France ont fait l’objet ces derniers mois de nombreux incidents en rapport avec le terrorisme islamiste, obligeant les services de renseignements français à redoubler d’efforts pour surveiller les milliers d’agents et de sous-traitants qui travaillent sur les aéroports français, rapporte ce mercredi l’hebdomadaire Le Canard Enchaîné.

« Nous avons constaté plusieurs anomalies avant le départ de plusieurs vols commerciaux. Elles s’apparentent à des tentatives de sabotage », a indiqué un fonctionnaire du renseignement français cité par Le Canard. Une panne récurrente sur des « moteurs relais », permettant aux commandants de bord de contrôler le réacteur depuis le cockpit, a ainsi été détectée. L’enquête des services a permis de remonter à un employé d’Air France. Ce dernier a pris la fuite « dès qu’il s’est senti surveillé », explique l’hebdomadaire en indiquant que le suspect se trouverait aujourd’hui au Yémen.

Il ne s’agirait pas non plus d’un incident isolé, puisque des soupçons ont également pesé contre deux de ses amis. Travaillent eux aussi pour Air France, ils sont suspectés d’avoir trafiqué des toboggans d’évacuation, lesquels n’ont néanmoins jamais été installés. La compagnie aérienne française a également porté plainte pour des inscriptions « Allah Akbar » taguées sur des trappes de remplissage de kérosène, qui auraient concerné une quarantaine d’avions de la compagnie. Un autre incident notable s’est produit lorsqu’un agent de piste aurait refusé de guider un avion qui venait d’atterrir au motif que le commandant de bord était une femme.

Au total,  « une dizaine de personnes sont sous surveillance » dans le groupe. Certains salariés qui comptent dans leurs familles plusieurs radicaux ou qui sont eux-mêmes musulmans salafistes ont quant à eux d’ores et déjà été licenciés ou déplacés à des postes peu exposés.


Source : tsa-algerie.com / Yacine Babouche

Laisser un commentaire