Tizi Ouzou: un mois du théâtre d’expression amazigh pour célébrer le 20 avril



Le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou célèbre le 36ème anniversaire du printemps berbère à travers la consécration du mois d’avril « Mois du théâtre d’expression amazigh », a déclaré mercredi à l’APS son directeur, Farid Mahouit.

Des spectacles sont programmés tout au long de ce mois au théâtre régional en collaboration avec le mouvement associatif et la direction de wilaya de la culture qui chapeaute les festivités marquant l’anniversaire du 20 avril 1980, a-t-il dit.

Les représentations théâtrales ont été entamées le 01 avril dernier et se poursuivront jusqu’au 26 du ce mois avec au menu des pièces dédiées aux adultes et d’autres aux enfants, a-t-il précisé, citant à titre d’exemple Tacvaylit produite par l’association culturelle Taourirt Mokrane de Larbaâ Nath Iraten, Timest de l’association Itran de Takerbouzt, Massinissa du théâtre régional Kateb Yacine prévue pour le 20 avril et Abrid Imawlan pour enfants de l’association d’Iloula Oumalou.

En sus de cette série de productions qui seront jouées sur les planches du théâtre de la ville de Tizi Ouzou, un programme de proximité est tracé au profit des 67 communes de la wilaya de Tizi Ouzou, a précisé M. Mahiout.

« Notre objectif est d’instaurer une ambiance de fête à travers les quatre coins de la wilaya à l’occasion de la célébration de cette date symbole. Des spectacles seront présentés au niveau des villages, des maisons de jeunes, des écoles, des résidences universitaires et des différentes facultés », a-t-il affirmé.

Le directeur du théâtre a mis le point sur la contribution des associations culturelles et des coopératives théâtrales, ainsi que des autorités locales et des comités de villages dans la concrétisation de ce genre de manifestations qui rapprochent l’activité culturelle en général et le quatrième art en particulier du citoyen.

Il a rappelé que la célébration du 36ème anniversaire du printemps berbère est placé cette année sous le thème « Hier un combat, aujourd’hui une consécration ».

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire