Tizi Wezzu, des prêches pour « maudire » la fête de Noël !



Comme à l’accoutumée, des imams de la ville de Tizi Wezzu, et certainement d’ailleurs, ont versé le fiel sur les gens qui célèbrent la fête de Noël.  L’imam de la nouvelle ville de Tizi-Wezzu, lors de la prière du vendredi dernier, a appelé même ses fidèles à bannir ceux qui célèbrent cette « fête des mécréants ».  

Allusion faite, bien sûr, à la fête de Noël. Pour cet imam, et d’autres à Tizi Wezzu, «  c’est une grave atteinte à la religion musulmane et même à la dignité des algériens et de la nation arabe de prêter la moindre considération à la fête des chrétiens ». Les autorités religieuses, donc officielles, autorisent chaque année en cette période ce genre de prêches qui attisent la haine et surtout la violence et le racisme.  En d’autres termes, le terrorisme et le racisme sont constitutionnalisés en Algérie.

Si certains fidèles ont dénoncé ces graves dérapages et répétitifs, d’autres ont approuvé le prêche et n’ont pas caché, non plus, leur haine envers les chrétiens. Rien n’empêche, la fête de Noël a été célébrée avec faste à Tizi Wezzu et à travers toute la Kabylie. D’abord par la communauté chrétienne, dont les fidèles ont prié dans leurs églises, puis par des kabyles, non chrétiens, qui célèbrent cette fête y compris les kabyles musulmans non fanatisés. La tolérance domine toujours en Kabylie, terre de paix et de fraternité par excellence.

Lounès B pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire