Tlemcen: Un congrès pour améliorer la prise en charge des personnes âgées



Le président de l’association médicale de formation en gériatrie de Tlemcen, Dr Boudia Mohammed Réda, ne se lasse jamais de rappeler, et surtout concrétiser, sa volonté de prendre en charge des personnes âgées le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions. En effet, à chaque journée nationale (le 27 avril), il réunit les membres de son association, médecins généralistes, médecins spécialistes, étudiants en médecine et en sciences sociales, doctorants, autorités, représentants de la société civile et associations médicales, ainsi que des personnes âgées pour finaliser et canaliser les dynamiques sur la gériatrie et la gérontologie, faire des propositions et penser aux conditions d’une prise en charge adéquate des vétérans de la vie. Cette année, c’est sous le thème : «Adaptation de la société algérienne au vieillissement de la population», que sera organisée le 30 avril prochain à l’auditorium de la faculté des sciences sociales et humaines de l’université Abou Bekr Belkaid le 3ème congrès de gériatrie de l’association médicale de formation en gériatrie de Tlemcen. Selon Dr Boudia Mohammed Réda, cette manifestation scientifique organisée en collaboration avec la faculté des sciences sociales et humaines réunira un panel d’experts et de professionnels de la santé, du monde social ainsi que des représentants d’associations de France, Alger et Tlemcen qui tenteront de répondre à ces nombreuses questions : quelle est la stratégie de prise en charge des personnes âgées ; à quand la création d’un service de gériatrie au CHU ; création d’un diplôme de gériatrie ; structure de jour ; prise en charge à domicile ; quelle prestation de soin ?; quel rôle pour les institutions publiques ?; quel rôle pour les opérateurs privés ?; comment protéger juridiquement une personne âgée ?

Il faut souligner dans ce contexte que le grand âge, la maladie, le handicap, les accidents de la vie sont autant de causes qui peuvent rendre l’un de nos proches vulnérables, au point qu’il ne puisse plus agir seul dans son intérêt. En outre, l’avancement de l’âge qui peut s’accompagner d’une altération des facultés physiques et mentales de la personne âgée, une protection juridique risque de s’avérer nécessaire, voire indispensable. Cette protection peut concerner l’accomplissement de certains actes, ou la gestion complète du patrimoine et peut s’accompagner d’une protection de la personne du senior.

Les participants tenteront d’apporter toutes les précisions sur les démarches, la procédure et les conséquences de la mise en place d’une mesure de protection juridique.. La journée scientifique sera inaugurée à 8h30 par Dr. A Baghli. Plusieurs communications seront présentées : «Introduction et état sur le vieillissement» Dr Boudi M.R., «Rôle des aides et soignants», Pr. Mebtoul M., «Etat des lieux de la prise en charge des personnes âgées en Algérie», Pr. Djellal A, «Prévention des accidents des PA», Dr. Taleb S.A., «Le vieillissement de la société en islam», Dr. Chérifi C., «Maximum impact en un temps minimum», M. Talaboulma Mehdi, «La démographie galopante et ses conséquences sur le vieillissement», Pr. Ali Hamza, «La prise en charge familiale des personnes âgées atteintes de maladie d’Alzheimer», Dr. Boumadjene Saliha, «Protection juridique de la personne âgée», Maitre Houchati. A noter qu’un programme riche a été concocté par l’association médicale de formation en gériatrie de Tlemcen dont essentiellement l’organisation d’un match de football le 27 avril 2016, un débat sur radio Tlemcen le 28 avril 2016 et le congrès scientifique le 30 avril 2016.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Lequotidien-oran.com

Laisser un commentaire