« Tous les engagements pris ont été respectés »



Le wali de Béjaïa, Ouled Salah Zitouni, a mis en demeure 266 investisseurs ayant bénéficié d’assiettes foncières à usage industrielle dans les différentes zones d’activités de la wilaya de Béjaïa et n’ayant pas encore entamé leurs projets, a indiqué la cellule de communication de la wilaya.

« Le wali a averti, lors d’un conseil de wilaya tenu à la fin de la semaine dernière, les investisseurs ayant bénéficié de terrains qu’une importante superficie de 180 ha sera récupérée », précisant que « les clauses du cahier des charges sont claires sur cette question ».

Il a été rappelé qu’il s’agit de terrains destinés à l’investissement uniquement. Dans le cadre de la politique d’encouragement de l’investissement économique et industriel dans la wilaya, le chef de l’exécutif a annoncé avoir confié le dossier technique à l’agence foncière de wilaya pour l’aménagement de la zone d’activité qui abritait l’ex-unité (SONIPEC) de Kherrata.

Concernant les consommations de crédits, « le premier responsable de la wilaya a exhorté les chefs de daïra à plus de persévérance, de rigueur et de suivi des projets ».

Il a instruit ces derniers à effectuer des visites d’inspection au niveau des chantiers afin de suivre les travaux et de booster les efforts des entreprises, avertissant toutefois que « toutes les opérations non lancées seront récupérées ».

Ouled Salah Zitouni a rappelé, lors de la séance de travail qui s’est tenue la semaine passée, que « les engagements pris lors de la réunion organisée avec les investisseurs de la zone d’activité de Taharacht d’Akbou, le 12 février 2016, ont été « respectés ».

Ainsi, des lignes téléphoniques avec une connexion à Internet ont été installées. « Le wali de Béjaïa a procédé le 11 avril 2016 à la mise en service des trois nouveaux équipements MSAN de 128 accès chacun, soit 384 accès au niveau de la zone d’activité de Taharacht », précise la cellule de communication de la wilaya.

« Accompagné du directeur opérationnel des Télécommunications, le premier responsable de la wilaya a rencontré sur place les différents opérateurs économiques et industriels qui se sont félicités de l’apport de ces nouveaux équipements, lesquels leur permettront d’accroître leurs performances et d’accéder à leurs partenaires locaux ou nationaux par des moyens de haute technologie », souligne-t-on. Ce procédé couvre actuellement la totalité des installations économiques.

« Il est extensible selon l’évolution et le développement futur de la zone industrielle de Taharacht », explique-t-on. Par ailleurs, les directrices de l’industrie et des domaines ont été instruites afin de faciliter l’installation de l’entreprise désignée par l’agence ANIREF, chargée de la viabilisation de la zone industrielle d’El-Kseur et de permettre ainsi aux industriels de s’y installer.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Jeune-independant.net

Laisser un commentaire