« Tram 83 », de Fiston Mwanza Mujila



Cet auteur né en République démocratique du Congo a publié chez les Editions Métaillié Tram 83.

Le style est truculent, le livre jouissif, détonnant. Tram 83 est un véritable festival d’écriture à l’africaine. Le théâtre du roman ? Une ville-pays grouillante, pleine de vie, comme pourraient être Kinshasa, Lagos, Brazzaville. En arrière-plan, une guerre civile qui menace. Coincé au milieu de ce décor on découvre le bidonville Tram 83. « Tous les soirs au Tram 83, on voit débouler les étudiants en grève et les creuseurs en mal de sexe, les canetons aguicheurs, les touristes de première classe et les aides serveuses, les biscottes et les demoiselles d’Avignon, la diva des chemins de fer et Mortel Combat, bref toute la ville-pays, prête à en découdre sur des musiques inouïes, réunie là dans l’espoir de voir le monde comme il va et comme il pourrait dégénérer », écrit Fiston Mwanza Mujila.

C’est ce bidonville comme l’Afrique en regorge que l’auteur raconte avec ses excès d’alcool, de sexe, de violence. On vit dans Tram 83 comme sur un volcan prêt à cracher le feu de ses entrailles.

Lucien débarque de l’Arrière-Pays pour retrouver son pote Requiem. Il veut plonger dans l’écriture, mais ce cloaque de la misère n’est pas propice à l’écriture. Ancien professeur d’histoire, Lucien n’a décidément pas la cote. Qu’importe ! Il noircit ses carnets sans grand succès dans Tram 83. « Lucien ne piochait pas dans les mines comme le commun des mortels. Il préférait vivre de sa plume ou peut-être travailler dans un grand bureau à lui tout seul. C’était irréalisable dans une jungle comme la Ville-Pays. Toutes les activités tournaient autour de la pierre… On ne savait rien foutre d’autre que descendre sous terre comme des taupes que nous fûmes ».

De son côté Requiem est magouilleur né, un manipulateur en diable qui sait tirer son épingle du jeu.

L’enjeu dans ce bidonville est de gagner les bonnes grâces de ce peuple en ébullition, le séduire.

C’est cette quête que l’auteur nous raconte avec un verbe fleuri et nerveux. Tram83 est une plongée sans harnais dans le ventre de cette Afrique hallucinante et chaotique.

Kassia G.-A.

Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila chez les Editions Métaillié

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire