Transfert illicite de devises: Enquête ouverte à l’aéroport international d’Alger



la brigade compétente de la Gendarmerie nationale a ouvert, mardi soir, une enquête à l’aéroport international Houari-Boumediene pour déterminer les complicités, si elles existent réellement, dans l’affaire de transfert illicite de devises vers l’étranger. Il s’agit pour le service de sécurité de démanteler un réseau qui opère à Alger. Il y a quelques jours, il a réussi à épingler un groupe dirigé par une dame d’un certain âge. Environ 3 millions d’euros, que ce groupe s’apprêtait à faire sortir frauduleusement du territoire de souveraineté nationale, ont été saisis (voir l’édition de Liberté du 8 juin 2016). Auparavant, les mêmes personnes appréhendées ont transféré tout aussi illégalement d’importantes sommes d’argent.

On parle d’un cumul d’approximativement 9 millions d’euros. La perquisition dans les adresses connues des mis en cause a conduit à la récupération de grandes quantités de cartes magnétiques dont les comptes sont domiciliés à l’étranger.

Les services de sécurité soupçonnent des aides fournies aux trafiquants aux frontières et surtout à l’aéroport international d’Alger. D’où l’initiative d’approfondir les investigations à ce niveau-là. Pour l’heure, aucune information n’a filtré sur les pistes privilégiées par les enquêteurs.

Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire