Trois militants du MAK interpellés par la gendarmerie à Freha (Tizi-Ouzou)



Trois militants du MAK, Kader Ould Abdeslam, Smail At Umghar et Salim Boutemeur s’étaient rendus ce lundi à 10h à la gendarmerie de Fréha (à l’est de Tizi-Ouzou) suite à leur convocation par cette dernière, mais après leurs longs interrogatoires, deux militants Kader et Salim ont été relâchés tandis que le 3ème, Smail lui, a été retenu.

Suite à leur interpellation à Fréha par la gendarmerie alors qu’ils se rendaient au meeting du MAK à Timizar n Sidi Mensur (Timizart) où des militants ainsi que l’ex-président du MAK ont été agressés, ils ont été convoqués une première fois pour mercredi dernier, n’ayant pu s’y rendre, ils ont préféré se présenter ce lundi suite à la réception d’une 2ème convocation.

Arrivés ce lundi vers 10h, ce n’est qu’après 1h30 d’attente qu’ils furent interrogés, à commencer par Kader Ould Abdeslam, le président du CR-MAK de Tizi-Ouzou-Boumerdes, dont l’interrogatoire aura duré de 11h30 jusqu’à 14h15. Il a porté sur ses activités au sein du MAK avec des menaces directes de la part du chef de la brigade de gendarmerie : «Dorénavant, vous ne pourrez même pas faire un meeting dans votre patelin (dechra, en arabe)».

Au tour ensuite des deux autres militants de subir le même interrogatoire. Salim Boutemeur fut relâché vers 15h mais à la grande surprise. Ces militants subiront un autre interrogatoire en fin de journée pour leur activisme sur la toile, notamment Facebook. Le troisième militant, Smail At Umghar, est toujours retenu par les gendarme. Après renseignement, il s’avérerait que la gendarmerie reproche à ce dernier le fait qu’il ne se soit pas acquitté des obligations du service militaire, lui qui dispose d’un sursis car il prépare un doctorat. Ceci sans oublier que ce militant est un soutien de famille.

A rappeler qu’un rassemblement a été tenu par des militants du MAK devant la brigade de Fréha pour manifester leur soutien à leurs confrères souverainistes.

Avec Siwel

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire