Trump et Clinton gagnent les voix mais pas les cœurs



« A l’époque contemporaine, il n’y a pas eu de cas où leaders des primaires étaient aussi contradictoires et faibles ».

Malgré leur victoire lors des primaires américaines dans l’Etat de Floride, le candidat du Parti républicain Donald Trump et l’ancienne secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton n’ont pas réussi à gagner les sympathies de leurs électeurs, écrit The New York Times.

Les analystes ne connaissent pas de cas où les leaders de la course présidentielle avaient des cotes de popularité aussi basses.

« A l’époque contemporaine, il n’y a pas eu de cas où les leaders des primaires étaient aussi contradictoires et faibles. Il n’y a pas eu de précédent de la sorte », a déclaré Steve Schmidt, qui s’occupait des campagnes présidentielles de George W.Bush en 2004 et de John McCain en 2008.

Selon un sondage réalisé par Gallup, 53% des Américains ont une attitude négative envers Hillary Clinton et 63% ne sympathisent pas avec Donald Trump. Les citoyens des Etats-Unis désapprouvent le soutien accordé par Mme Clinton à la campagne militaire en Irak et la brutalité et la dureté des propos de son adversaire Donald Trump.

Pendant la période qui reste jusqu’à l’élection présidentielle, les candidats n’auront sans doute pas la chance de se présenter aux électeurs sous un nouveau jour. Les politologues estiment que cette situation poussera M.Trump et Mme Clinton à lancer une « guerre totale » l’un contre l’autre.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire