Trump exige que tous les membres de l’Otan payent la facture militaire



et qualifie la situation économique actuelle de « récession sérieuse ».

Les pays-membres de l’Otan doivent payer les dépenses militaires de concert avec les Etats-Unis, a déclaré le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump intervenant devant des électeurs à Milwaukee (Etat du Wisconsin, Etats-Unis), rapporte le New York Times.

Le milliardaire a fortement critiqué les partenaires de Washington au sein de l’alliance Atlantique indiquant qu’il considérait l’Otan comme une organisation obsolète.

« Nous les défendons tandis qu’ils nous volent. Et vous savez ce qu’on fait en réponse? Rien du tout », a martelé le politicien ajoutant qu' »ils devaient soit payer leurs dettes, soit quitter les rangs otaniens ».

« Et si cela conduit à un effondrement de l’organisation, qu’il en soit ainsi », a souligné M. Trump.

La position à adopter par Washington à l’égard de l’Otan a été une question controversée au cours des débats préélectoraux entre Trump et l’un de ses opposants Ted Cruz. Jeudi, le sénateur du Texas a déclaré que les Etats-Unis devaient appuyer l’alliance militaire afin d’enrayer le terrorisme et de dissuader la Russie. Le milliardaire, quant à lui, a rétorqué que l’alliance avait été créée pour affronter l’Union soviétique qui n’existe plus, tandis qu’à l’époque il n’était pas question du terrorisme.

Concernant l’Organisation des nations unies, Donald Trump a déclaré qu’il laisserait plutôt le Japon et la Corée du Sud créer leurs propres arsenaux nucléaires pour qu’ils puissent  faire face à la menace émanent de la Corée du Nord que de compter sur la protection de l’Onu.

Evoquant la situation aux Etats-Unis, le milliardaire a noté qu’une grosse bulle financière s’était formée dans l’économie américaine et que le pays allait vers « une récession économique sérieuse ». Il a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un secteur spécifique de l’économie, mais de l’ensemble de l’économie du pays. Selon lui, les prévisions économiques optimistes précédentes se basaient sur des distorsions du taux de chômage aux Etats-Unis, ainsi que sur des prix artificiellement élevés des actifs. Donald Trump a avoué qu’actuellement, le contexte était mauvais pour toutes sortes d’investissements sur le marché boursier et a exhorté les Américains à s’en abstenir.

Cependant, le milliardaire s’est déclaré certain d’être en mesure de remédier à la situation actuelle et de sortir d’ici 8 ans le pays de la dette contractée estimée à 19.000 milliards de dollars.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire