Tumeurs du cerveau: des ultrasons pour faciliter la diffusion du traitement



Une méthode novatrice permet, grâce aux ultrasons, d’accroître la pénétration des traitements dans le cerveau, comme les chimiothérapies, selon une étude préliminaire conduite par des médecins et chercheurs français, publiée mercredi. La méthode a été appliquée sans dommage à vingt patients souffrant de cancers du cerveau récidivant (glioblastome…), a expliqué le professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris, AP-HP), qui a coordonnée l’étude.

Cette méthode « non toxique, pour la première fois appliquée à l’humain, ouvre des perspectives non seulement pour des cancers du cerveau, mais également pour des pathologies neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer », souligne-t-il, précisant qu’il reste encore quelques années de travail d’évaluation avant de pouvoir la diffuser. Cette technique permet de rendre les vaisseaux cérébraux temporairement perméables aux médicaments.

, la paroi de ces vaisseaux est très étanche – on parle de « barrière hémato-encéphalique » – et ne laisse, schématiquement, passer que le sucre, l’oxygène et les petites molécules. La technique repose sur l’administration d’ultrasons de faible intensité en activant, à la demande, au moment adéquat, un implant ultrasonore de dix millimètres de diamètre, préalablement disposé dans l’os du crâne des patients.

Les tumeurs de ces patients relevant de la neurochirurgie, l’implant est posé à cette occasion. Deux minutes d’émission d’ultrasons suffisent à perméabiliser la paroi des vaisseaux pendant six heures, permettant une diffusion de la molécule thérapeutique cinq fois plus importante que d’ordinaire, selon le chirurgien. L’émetteur d’ultrasons peut être ainsi activé juste avant la séance de chimiothérapie. (Agences)

Algerie1.com

Laisser un commentaire