Un bombardier stratégique US s’écrase dans le Pacifique



Un B-52 « Stratofortress » de l’armée américaine s’est écrasé quelques instants après son décollage de la base militaire aérienne d’Andersen, à Guam, sans faire de victimes.

Dans l’océan Pacifique, sur l’île de Guam, un bombardier stratégique B-52 « Stratofortress » de l’armée américaine s’est écrasé mercredi 18 mai peu après son décollage, les 7 membres d’équipage ont survécu, ayant réussi à s’éjecter, selon une déclaration officielle de la base aérienne d’Andersen. 

« Le crash est survenu à 8h30 heure locale. L’appareil s’est écrasé sur la piste d’atterrissage et a pris feu, mais l’équipage avait eu le temps de s’éjecter », dit le document, cité par la presse. 

En service dans l’US Air Force depuis les années 1950, le B-52 « Stratofortress », est un bombardier stratégique qui a constitué l’épine dorsale du Strategic Air Command. Prévu pour emporter des bombes nucléaires, il a été modifié au fil du temps afin d’accomplir des missions conventionnelles. 

Dès janvier dernier, les B-52 transférés au Proche-Orient ont commencé à porter des frappes sur les sites du groupe djihadiste Etat islamique (EI ou Daech) opérant dans la région.

L’Andersen Air Force Base est une base de l’United States Air Force située sur l’île de Guam dans l’océan Pacifique. Elle abrite le 36th Wing (36e escadre), unité des Pacific Air Forces de l’United States Air Force. 

Cette base avait été construite en 1944 durant les campagnes du Pacifique pour servir de base aux bombardiers B-29 opérant contre l’Empire japonais. A l’origine, elle s’appelait North Field, puis North Guam Air Force Base en 1947 avant de prendre son nom actuel en 1949 en l’honneur du général Roy Andersen.  

Depuis les années 1990, elle est l’une des rares bases à pouvoir accueillir le B-2, bombardier stratégique furtif de l’US Air Force.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire