Un budget de 9 milliards de DA pour des dispositifs d’efficacité énergétique en 2017



Le Programme national de maîtrise d’énergie prévoit plusieurs actions pratiques multisectorielles en 2017 d’un montant global de plus de neuf (9) milliards de DA, a appris l’APS auprès de responsables de l’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue).

Ce programme annuel, qui fait partie du Plan national d’efficacité énergétique à l’horizon 2030, concerne les secteurs du bâtiment, des transports et de l’industrie, pour un financement de 9,06 milliards DA dont 4,91 milliards DA représentent une aide de Fonds national pour la maîtrise d’énergie (Fnme).

Dans le secteur du bâtiment, il s’agit de l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’éclairage domestique et public, de la fourniture et l’installation de chauffe-eau solaires et de l’isolation thermique des constructions.

Pour l’éclairage domestique, il est prévu la distribution de neuf millions de lampes à baisse consommation/an au profit des ménages, composées de six millions de lampes de type fluorescentes compactes (Lbc-Lfc) et de trois millions de lampes de type diode électroluminescente (Lbc-Led). Cette démarche a pour objectif de supprimer totalement l’utilisation des lampes conventionnelles énergétivores à l’horizon 2021, avance-t-on.

Pour le financement de cette opération, le Fnme apportera une aide de 50% permettant aux ménages d’acheter à moitié prix ces catégories de lampes économiques.

L’Aprue choisira un ou plusieurs partenaires qui commercialiseront ces lampes à moitié prix, sachant que le prix de marché des Lbc-Lfc est fixé à 300 DA/unité et celui des Lbc-Led est de 600 DA/unité.

S’agissant de l’éclairage public performant, il s’agit du remplacement de 200.000 lampes énergétivores par des lampes à sodium haute pression et l’installation de près de 10.000 systèmes d’éclairage public à Led.

Pour ce programme, la contribution du Fnme aux collectivités locales s’élèvera à hauteur de 2.000 DA/unité pour les lampes à sodium haute pression et à hauteur de 40.000 DA/unité pour les systèmes d’éclairage public à Led.

Concernant les chauffe-eau solaires, il est programmé pour l’année en cours la fourniture et l’installation de 2.000 kits au niveau de logements individuels et à des infrastructures du secteur tertiaire (hôpitaux…).

D’un prix unitaire de 110.000 DA, ces équipements seront subventionnés à hauteur de 45%, soit un montant de 49.500 DA/unité.

Pour l’isolation thermique des habitations, l’année 2017 sera consacrée à la détermination des programmes de construction dans leur phase de conception par commune et par wilaya en vue d’établir la feuille de route de cette opération en 2018 avec l’objectif d’assurer l’isolation de 5.000 logements/an jusqu’à 2021.

En ce qui concerne le secteur des transports, le programme table sur la mise en place d’une capacité nationale de conversion de 50.000 véhicules/an au GPL carburant (GPL/c) à travers un réseau constitué d’une centaine d’installateurs agréés.

Une centaine de projets ciblant le secteur industriel

Quant au secteur de l’industrie, 100 opérations sont retenues pour l’exercice 2017, avec 50 opérations d’aide à la décision et 50 autres d’aide à l’investissement au profit d’opérateurs industriels publics et privés.

Les projets d’aide à la décision consistent en la mise en oeuvre d’études de faisabilité et d’audit énergétique et sont destinés à affiner le potentiel d’économie d’énergie et à présenter les possibilités d’amélioration.

Quant aux projets d’aide à l’investissement, ils visent à aider les industriels à couvrir une partie des surcoûts induits par l’introduction des équipements performants. Pour les actions d’aide à la décision, la contribution du Fnme est fixée à 70% du coût de l’étude pour un montant plafonné à 700.000 DA.

Concernant les cas d’aide à l’investissement, l’intervention de ce Fonds est fixée à 35% du coût de l’investissement pour un montant plafonné à 4,5 millions de DA. Pour rappel, le Plan national d’efficacité énergétique pour 2030 table sur une économie de près de 80 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) pour l’ensemble des secteurs.

APS

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire