Un chaton pour tenir compagnie à Julian Assange



Les enfants du célèbre lanceur d’alerte australien lui ont offert un petit animal qui vivra avec lui à l’ambassade d’Equateur à Londres.

Le nom du nouvel ami de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, n’est pas encore connu. C’est le public qui devrait en choisir un pour le petit chat qui a deux mois. Le nom sera divulgué au mois de juin, rapportent les médias.

​​​Le chaton vient de s’installer à l’ambassade, mais il a déjà son propre compte Twitter! « Nouvelle maison! Je suis arrivé! », lit-on dans le premier tweet de l’utilisateur @EmbassyCat.

​​Depuis 2012, le célèbre lanceur d’alerte Julian Assange est réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres afin d’éviter une extradition vers la Suède où il doit être entendu dans le cadre d’une enquête pour viol et agression sexuelle.

Assange refuse de se rendre en Suède de crainte d’être ré-extradé vers les Etats-Unis, où il pourrait tomber sous le coup d’une condamnation pour avoir révélé les nombreuses dérives de la politique américaine.

Le 5 février dernier, le WGAD (Working group on arbitrary detention) de l’Onu a pris une décision favorable à M. Assange, reconnaissant que sa privation de liberté était illégale. Le groupe de travail avait en outre appelé le Royaume-Uni à le libérer et à lui verser une compensation. Cette décision faisait suite à la déclaration des autorités britanniques selon laquelle le fondateur de WikiLeaks serait arrêté dès qu’il aurait quitté l’ambassade d’Equateur à Londres.

Le secrétariat britannique aux Affaires étrangères a considéré que la décision du WGAD est une erreur.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire