Un chef local de Daech capturé en Libye



Groupe Etat islamiqueLe gouvernement libyen non officiel a annoncé la capture d’un chef djihadiste de la ville de Sabratha menacée par Daech.

Le chef du groupe djihadiste Etat islamique (ou Daech) pour la ville de Sabratha, en Libye, a été capturé avec deux de ses compagnons, a annoncé jeudi le gouvernement libyen non reconnu par la communauté internationale.

Les combats ont fait au moins quatre morts.

Les affrontements ont débuté mardi quand des djihadistes se sont infiltrés dans la ville, décapitant onze membres des forces locales de sécurité avant de se retirer dans les faubourgs.

«Une opération militaire a été lancée en vue de nettoyer Sabratha des hommes (du groupe) Etat islamique», a déclaré jeudi un membre du conseil municipal. «Trois de nos combattants ont été tués et dix blessés», a-t-il ajouté. Un kamikaze du groupe Etat islamique a été abattu avant de pouvoir faire exploser sa charge.

Combats à Benghazi

C’était la première fois que le groupe extrémiste se manifestait à Sabratha, ville située sur la route côtière, reliant Tripoli à la frontière tunisienne.

Vendredi dernier, un raid aérien américain contre un camp du groupe EI à Sabratha avait fait une cinquantaine de morts, dont un responsable tunisien de l’organisation djihadiste, ainsi que deux Serbes qui avaient été enlevés en novembre en Libye. Le ministère américain de la défense a cependant nié être responsable de la mort de ces derniers.

Des «combats violents» ont également eu lieu jeudi à Benghazi entre les forces relevant du gouvernement de Tobrouk et des groupes armés, dont le groupe Etat islamique, a indiqué un responsable militaire des forces gouvernementales. Selon lui, les affrontements ont eu lieu dans le centre-ville.

Les forces gouvernementales mènent, sous le commandement du général Khalifa Haftar, depuis samedi à Benghazi une opération qui leur a permis de reprendre plusieurs secteurs de la deuxième ville de Libye.

Daech depuis Syrte

Daech s’est emparé en 2015 de la ville portuaire de Syrte et ses environs et y a installé sa base. Il tente depuis lors d’étendre son influence dans le pays en pleine tourmente après la révolte qui a chassé Mouammar Kadhafi du pouvoir en 2011.

La Libye est divisée entre deux autorités rivales, celle basée à Tripoli et menée par Fajr Libya et l’autre reconnue par la communauté internationale et installée à Tobrouk. (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire