Un congrès international sur le dessalement et les technologies des eaux les 24 et 25 avril à Oran



ORAN – L’Ecole nationale polytechnique d’Oran (ENPO) organise, les 24 et 25 avril, un congrès international sur le « dessalement et technologies des eaux », a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs.

L’Algérie qui a choisi la solution du dessalement de l’eau de mer pour pourvoir la population en eau potable, à l’instar de beaucoup de pays arides et semi-arides, se retrouve devant une demande de plus en plus croissante, notamment dans les villes côtières qui totalisent près de 80% de la populations, ont expliqué les organisateurs de l’évènement, initié par le département physique-chimie.

Le défi consiste toutefois à intégrer des technologies nouvelles qui permettent la production d’une eau potable de qualité à des coûts de production maîtrisés, ajoute-t-on.

Ce congrès vise ainsi à actualiser les connaissances en matière de traitement et de dessalement des eaux, à favoriser l’échange sur les travaux de recherches et applications et à échanger les connaissances et expériences en matière de recherche, de formation et de coopération.

La wilaya Oran compte cinq (5) stations de dessalement d’eau de mer: la station d’Arzew (Kahrama) avec une capacité de 90.000 mètres cubes par jour, la station de Bousfer (5.500 m3/j), la station d’Ain Turck (5.000 m3/j), la station de Chatt El Hilal (200.000 m3/j) et enfin la mégastation d’El Mactaâ (500.000 m3/j).

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Www.aps.dz

Laisser un commentaire