Un enseignant de charia: « Les hommes ne descendent pas du singe, les femmes si »



L’obscurantisme prends des proportions de plus en plus alarmantes au sein de la société algérienne; un enseignant de charia islamique du lycée M’hammed Issiakhem de Chéraga, à Alger, aurait en effet déclaré à ses élèves que les femmes , contrairement aux hommes, descendent bel et bien du singe, d’après une information rapportée ce 20 février par le journal électronique Algérie Focus.

L’enseignant en question aurait déclaré : « Au temps de la “jahiliya”, la période prè-islamique, la femme était traité comme un animal, une moins que rien. De récentes recherches scientifiques ont révélé que c’était vrai, la femme est un animal, elle descend des primates, contrairement aux hommes qui eux ont été créés dans la plus parfaite image. », ce qui a provoqué un choc chez les filles présentes dans sa classe, d’autant plus que des propos aussi dangereux sont tenus par un individu sensé éduquer ses élèves et leur enseigner le respect mutuel.

Cet incident semblant anecdotique donne donc beaucoup à réfléchir sur l’état de dégradation avancé du système éducatif algérien , en l’absence total des autorités compétentes sensées veiller au bon fonctionnement de cet institution dont le rôle principal est de former les algériens de demain.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire