Un jeune Batnéen se distingue aux Etats-Unis



Lakehal Youcef, est un jeune Algérien particulièrement doué, il s’est distingué aux Etats-Unis en se classant parmi les 10 leaders.

Agé de 28 ans, Lakehal Youcef, natif de Batna, est ingénieur en génie civil, diplômé de l’université Hadj Lakhdar. Il est aussi le fondateur de l’association Cultural association of Sharing Langages (CASL) qui a connu beaucoup de succès depuis sa création au niveau de la wilaya de Batna. Lakehal Youcef a indiqué au Matin d’Algérie que l’association CASL a réussi à réunir de nombreux jeunes notamment les universitaires qui après l’aboutissement de leurs études, souhaiteront réaliser des projets à l’avenir. Lakehal Youcef a mis en œuvre plusieurs de ses magazines créés en anglais tel que Batna-info et autres. Son parcours n’a pas été pour autant facile. Cependant il a persisté.

Grâce à ses méthodes de communication et de leadership, Lakehal Youcef a été distingué par un groupe américain, il a obtenu un titre spécial d’une meilleure association organisatrice de plusieurs initiatives d’éducation comme TED ED Bill, Google Developers, Microsoft et British Concile. Le succès n’a pas grisé le jeune Batnéen, bien au contraire. Le jeune leader cherche toujours à se développer et mieux encore démultiplier sa propre communauté tant qu’un membre actif. Ce qui d’ailleurs lui a permis de s’engager dans une nouvelle expérience de leadership aux USA. Ce jeune Agérien s’est trouvé dans une grande concurrence avec plusieurs leaders et directeurs des instituts nationaux. Tenace, il a été retenu par Washington DC, grâce à son projet et son CV présenté à l’Ambassade américaine. Ce jeune talon algérien a été retenu parmi les 10 premiers leaders admis dans le monde entier. Pour Lakehal Youcef, cette aventure qui durera un mois, a pour but l’échange d’expériences et le développement personnel. Dès son arrivée et installation à Washington DC, des rencontres avec les membres actifs (directeurs et leaders) de la communauté américaine ont été organisées ainsi des activités dans des ateliers de développement, ensuite des visites sur des sites historiques en plus des endroits publics et administratifs. L’objectif ? En savoir plus sur les méthodes de la gestion de la direction, nous a appris Lakehal Youcef. Comme nul n’est prophète chez lui, de nombreuses institutions étrangères et associations lui ont fait d’intéressantes propositions. La réponse du Batnéen : « niet, je reste en Algérie pour me réaliser et réaliser ce que je veux ».

Abdelmadjid Benyahia

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire