Un million de certificats délivrés dans le monde: La norme ISO augmente le chiffre d’affaires des entreprises



Une série d’échanges entre les professionnels algériens et étrangers vise à améliorer le système qualité.

Inscrie son organisation dans un processus d’amélioration continue permet de souder les équipes et doper sa compétitivité. Pour ce faire, la certification est une démarche qui permet d’impulser et de maintenir le mouvement.
Sur le plan de la qualité, l’organisme français de conformité, Afaq, souligne que l’ISO 9001 s’est imposée comme un outil de management et de pilotage efficace, avec plus d’un million de certificats délivrés dans le monde. Grâce à l’ISO 9001, les entreprises peuvent enregistrer une augmentation de leur chiffre d’affaires de plus de 4%, selon de récentes études. La nouvelle version ISO 9001 version 2015 présente des atouts inédits comme une meilleure cohérence avec les autres normes de système de management, une prise en compte plus fine des risques et de la chaîne d’approvisionnement, une utilisation facilitée pour les organismes de services ou relevant de l’économie du savoir.

En termes d’impact environnemental, le niveau de performance des organisations peut également être certifié selon le référentiel ISO 14001 avec à la clé, un capital image renforcé et de belles économies en termes de consommation de ressources. Ainsi, les organisations certifiées ISO 14001 peuvent enregistrer une réduction de l’utilisation de matières premières de l’ordre de 25%. La nouvelle version ISO 14001 version 2015 présente aussi des atouts inédits comme un renforcement de la relation stratégique entre le management environnemental et l’activité de l’entreprise, des exigences clarifiées favorisant la mise en place du Système de management environnemental (SME), y compris dans les PME.

A souligner que le français Afnor et l’Ianor (Institut algérien de normalisation) ont signé en 2014 une convention de coopération dans le domaine de la normalisation. Cette signature fait suite à un accord établi en 2013 entre les deux organismes pour le développement des activités normatives de l’Algérie. C’est à l’occasion de la réunion annuelle de la Comefa (Commission économique franco-algériennes) qu’Olivier Peyrat, directeur général d’Afnor et Ratiba Chibani, directrice générale de l’Ianor, ont signé une convention de coopération dans le domaine de la normalisation. Cette convention a pour principaux objectifs, l’échange et le partage d’expérience sur les pratiques d’animation des systèmes algérien et français de normalisation. Les orientations définies portent notamment sur le fonctionnement du conseil national de normalisation, sur la participation des opérateurs économiques aux comités techniques nationaux, le développement de solutions de veille normatives, etc….

Lors de cette signature, la mise en oeuvre progressive de l’accord-cadre Afnor-Ianor, signé en 2013 pour le développement des activités normatives de l’Algérie, a été validée. Des collaborations et plans d’actions entre les deux organisations devraient voir le jour jusqu’en 2017 dans les domaines de l’édition, de la normalisation et de la certification.

Lexpressiondz.com

Laisser un commentaire