Une « activité suspecte » enregistrée sur le site nucléaire nord-coréen de Yongbyon



Des satellites ont enregistré une activité éveillant les soupçons sur le principal site nucléaire nord-coréen, Yongbyon.

Au cours de ces dernières cinq semaines, les systèmes spatiaux de reconnaissance ont fait état d’émissions de gaz dans un réacteur de l’installation radiochimique considéré comme sa principale source de plutonium.

Selon les experts américains, cela peut signifier que le retraitement de matières radioactives bat son plein.

La situation sur la péninsule coréenne s’est aggravée suite au quatrième essai nucléaire nord-coréen mené le 6 février et à un tir de fusée le 7 février. Pyongyang a mis en orbite un satellite à l’aide d’une fusée porteuse capable d’être utilisée pour effectuer des frappes à une distance de 12.000 km. Le 2 mars, le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté le plus lourd paquet de sanctions anti nord-coréennes depuis 20 ans.

Suite à cela, le dirigeant du pays Kim Jong-un a ordonné que le pays soit prêt à utiliser à tout moment son arsenal nucléaire. La Corée du Nord envisage de réviser sa stratégie militaire afin de pouvoir effectuer des frappes préventives.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire