Une base militaire sous-marine découverte en Grèce



Une équipe d’archéologues a retrouvé aux alentours de la ville d’Athènes un port militaire antique qui serait vieux de 2.500 ans.

Une équipe d’archéologues danois et grecs, sous la houlette de Bjørn Lovén (Université de Copenhague, Danemark), a retrouvé dans les eaux proches d’Athènes les restes d’un port militaire antique et notamment six imposants quais.

La longueur de chaque quai, précisent les chercheurs, est estimée à 50 mètres, la largeur à 8 mètres. Tous les bâtiments sont munis d’une fondation solide.

Selon une datation au carbon 14, ce port fut bâti aux environs de l’an 493 avant notre ère. A en croire les scientifiques, le port comptait parmi les bases militaires les plus puissantes de l’Antiquité destinées à protéger la Grèce contre les attaques éventuelles des Perses.

Il n’est pas exclu, poursuivent les archéologues, que le port ait joué un rôle clé pendant la bataille navale de Salamine qui a opposé la marine grecque aux navires perses en 480 avant J.-C. D’après les chercheurs, le port aurait pu abriter à l’époque des centaines de navires de combats qui auraient pris part à la bataille.

Les résultats de la recherche en question ont été publiés sur le site de l’Université de Copenhague.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire