Une journaliste « naïve » avertie pour s’être référée à un faux Twitter de Lavrov



La direction d’Euronews a donné un avertissement à sa journaliste qui s’était référée à un compte Twitter inexistant attribué au ministre russe des Affaires étrangères. Le vice-président de la compagnie explique que la journaliste n’était simplement pas habituée à voir des informations fausses publiées sur Internet.

« Comme l’a expliqué le rédacteur en chef, elle (la journaliste, ndlr) est tellement âgée qu’elle n’est juste pas habituée à voir passer de fausses informations sur Internet. Aucune mauvaise volonté de sa part. on lui a juste expliqué qu’il fallait qu’elle soit plus attentive et consciente du fait qu’elle pouvait rencontrer des informations fausses, qui sont monnaie courante sur Internet », a déclaré mardi le vice-président du Conseil de Surveillance d’Euronews Piotr Fedorov dans un commentaire à la radio Govorit Moskva.

La veille, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, avait déploré le dommage porté à la réputation d’Euronews par la publication en question.

« Tout va bien sauf une chose: Sergueï Lavrov n’a pas de compte Twitter », a déclaré Mme Zakharova.

Et d’ajouter, « ce n’est même plus de la propagande, c’est de la désinformation ».

Une capture d’écran du soi-disant compte Twitter de Sergueï Lavrov a été intégrée dans un article publié par Euronews le 18 mai traitant du projet de résolution du conseil régional (parlement) de la région italienne de Vénétie, qui appelle à reconnaître la Crimée comme partie intégrante de la Russie et à annuler les sanctions antirusses.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire