USMA/ Khoualed : «Je suis prêt à quitter l’USMA si…»



À presque 30 ans, Nacereddine Khoualed est un homme comblé ! Capitaine d’une équipe usmiste qui caracole en tête du classement et qui se dirige vers un nouveau sacre en championnat. Le natif de Biskra nous a accordé un long entretien, en évoquant le secret de la réussite des Rouge et Noir, mais aussi son propre avenir et la grande probabilité de faire partie du voyage au Brésil pour disputer les J.O.

Nacereddine, quel est votre sentiment à quelques heures de la fin du stage bloqué à Tlemcen ?
Dieu merci, nous sommes en train de réussir un excellent travail durant ce mini-stage. L’ambiance est très bonne et je suis sûr et certain que nos efforts fournis depuis notre venue à Tlemcen vont nous permettre de réussir de probantes performances dans l’avenir.
Malgré le grand écart de points avec le second au classement, nous avons vu un groupe soudé et motivé…
Nous avons un bon groupe mais aussi et surtout des joueurs qui ont toujours soif de succès. Il nous reste neuf rencontres, et nous tenons à faire le nécessaire pour remporter le maximum de points possibles. Vu nos résultats récoltés jusqu’à présent, nous avons la chance de travailler dans la sérénité et dans un climat sain loin de la pression hostile.
Beaucoup d’observateurs ne cessent de répéter que l’USMA est d’ores et déjà champion d’Algérie. Ne craignez-vous pas de tomber dans le piège de la facilité ?
Non, nous avons un groupe expérimenté qui ne peut pas commettre une telle erreur. Malgré notre avance au classement général, on fera le maximum pour remporter tous nos prochains matches afin de valider d’une manière définitive notre sacre final.
En tant que capitaine d’équipe, on imagine que vous avez un rôle particulier pour remobiliser davantage vos coéquipiers ?
Certes, s’ils ont besoin de passer le moindre message au staff technique ou même à la direction, je suis toujours présent, mais mon rôle principal est surtout sur le terrain, en tenant à profiter de mon poste de défenseur pour conseiller mes coéquipiers en ayant une meilleure vision de jeu sur le rectangle vert.
A l’exception de Zemmamouche blessé, l’ensemble du groupe est présent à Tlemcen. Est-ce que son absence est un coup dur pour l’équipe ?
Malheureusement, sa blessure le prive d’être avec nous durant ce stage. Personne ne peut nier ou douter de ses qualités et je le considère personnellement comme le meilleur portier en Algérie. Il est en train de se soigner avec l’espoir de jouer avant la fin du championnat.

Malgré la perte de nombreux joueurs clés cette saison pour blessures, l’USMA a réussi un excellent parcours en championnat. Peut-on savoir le secret de cette réussite ?
Nous avons la chance d’avoir 25 éléments de qualité et malgré l’absence de certains titulaires, les remplaçants font souvent le nécessaire pour aider l’équipe à remporter de nouveaux succès.
Il ne faut pas oublier la fameuse affaire Bellaïli et sa longue suspension, qui aurait pu déstabiliser le groupe vu son statut de joueur majeur dans l’équipe, non ?
Certes, Bellaïli est un grand joueur qui avait les moyens de réussir une très grande carrière. Il a laissé un grand vide surtout en Ligue des Champions, mais l’USMA ne peut pas se résumer à un seul joueur, et c’est pour cela que le fait d’avoir un riche effectif nous a permis de surpasser son absence, en espérant néanmoins le revoir joué très prochainement.
Vous avez eu la chance de travailler avec de nombreux entraîneurs confirmés. Parlez-nous maintenant du plus apporté par le coach Hamdi et son staff ?
Le staff est en train d’accomplir un grand travail et pour répondre à votre question concernant le coach Hamdi, c’est  un jeune technicien que nous avons apprécié et l’ensemble des joueurs a pris la décision de l’aider dans sa tâche, afin d’accomplir ensemble les objectifs tracés en début de saison.
Sur le plan personnel, vous êtes sous contrat jusqu’à 2017. Mais à bientôt 30 ans, vous n’avez pas la tentation de vivre une expérience à l’étranger ?
Inchallah, le jour où j’aurai une offre concrète c’est sûr que je vais étudier la possibilité de relever ce défi. Tout le monde rêve un jour de tenter une expérience à l’étranger, et si j’ai la possibilité de partir un jour, je solliciterai les dirigeants pour faciliter mon départ.

On parle ces derniers temps de quelques touches avec des clubs du Moyen-Orient…   
Non, franchement ce ne sont que des rumeurs et pour le moment je dois surtout me concentrer sur mon rendement à l’USMA.
En plus de votre présence avec les joueurs de l’EN A, vous aurez peut-être le privilège de faire le voyage au Brésil pour disputer les J.O.
J’ai entendu cela, et je ne vous cache pas que je serai honoré de faire partie de cette expérience. Certains joueurs présents déjà dans cette sélection jouent à mes côtés à l’USMA, à l’instar de Ferhat, Benkhemassa, Derfelou et Abdellaoui, ce qui va me faciliter la tâche, en assumant le rôle de leader et grand frère. J’ai une bonne expérience en sélection, qui pourra m’aider à apporter un plus. En plus, après avoir loupé la dernière Coupe du Monde, je serai forcément excité à l’idée de prendre part à cette prestigieuse compétition.
On parle souvent des nombreuses lacunes dans la défense des Verts. Sincèrement, n’avez-vous pas le sentiment d’être capable d’apporter un vrai plus en EN ?
Le dernier mot revient au sélectionneur, et je pense que même les joueurs présents peuvent régler ce problème. Actuellement, je suis à la disposition de l’EN A, mais si le sélectionneur national a besoin de mes services, je serai prêt à mettre toute mon expérience au profit de la sélection.

Lebuteur

Laisser un commentaire