USMH : Manaâ accuse l’opposition d’avoir falsifié des documents



Un nouveau bras de fer est engagé entre l’ancien et le nouveau président de l’USMH. Au moment où Laïb a officiellement été confirmé dans son poste de président de manière légale, son prédécesseur refuse d’admettre qu’il a été mis à la porte. Manaâ est allé plus loin puisqu’il a accusé les membres du conseil d’administration d’avoir falsifié des papiers, afin de nommer Laïb nouveau président du CA. Des déclarations assez graves. Nos sources nous ont fait savoir que Manaâ refuse toujours de céder son poste, affirmant à son entourage qu’il est officiellement le président de l’USMH, au moment où les membres du conseil disent le contraire.

Le maintien de Charef, le premier gros dossier de Laïb
Le moins que l’on puisse dire est que l’actuel président Laïb est revenu à un moment crucial, soit en fin de saison. Aux yeux de nombreux observateurs, de nombreux dossiers chauds attendent le nouveau président de l’USMH, entre autres celui de l’entraîneur Charef. C’est d’ailleurs le premier dossier important que devra traiter Laïb dans les prochaines semaines, car les supporters veulent en savoir davantage sur l’avenir de Charef à la tête du staff technique. Par la suite, le nouveau président s’attaquera au renouvellement des cadres mais aussi au recrutement estival.
Laïb : «Je suis le président légal de l’USMH»

Le désormais nouveau président est revenu, dans l’entretien qui suit, sur sa nouvelle nomination à la tête de l’USMH. Désormais, le président estime qu’il est légalement le nouveau patron, après avoir bénéficié du soutien de l’ensemble des membres du conseil et ce n’est pas tout, puisque Laïb nous a aussi fait savoir qu’il a récupéré tous les documents nécessaires qui prouvent qu’il est le nouveau président du conseil de la SSPA/USMH. Il nous dira à ce sujet : «Je suis légalement le nouveau président. J’ai obtenu tous les documents qui le prouvent. Désormais, je peux prendre mes fonctions à la tête du conseil d’administration.»

«Je n’ai jamais critiqué la gestion de Manaâ»
Par la suite, Laïb a parlé de son prédécesseur, en l’occurrence Manaâ. L’actuel président de l’USMH dira ceci : «Je tiens à dire qu’à aucun moment, je n’ai critiqué la gestion de Manaâ. Pourtant, je pouvais le faire mais je respecte cette personne. C’est la seule raison qui m’a empêché d’intervenir. Pourtant, les membres du conseil d’administration m’ont souvent appelé lors des réunions, mais je n’ai pas voulu le faire par respect à M    anaâ qui était en place.»

«A aucun moment Manaâ ne m’a demandé des détails sur le transfert de Bounedjah»
En dernier lieu, Laïb a évoqué le transfert de Bounedjah en apportant toutes les précisions sur cette affaire. Il dira : «Manaâ n’avait pas à parler du transfert de Bounedjah, pour la simple raison qu’il ne m’a jamais demandé à connaître les détails du transfert du joueur vers l’Etoile du Sahel. De plus, je n’ai jamais dit que l’USMH n’avait rien encaissé en échange. Nous avons perçu la somme de 50.000 euros et nous en avons dépensé 20.000 euros lors du stage en Tunisie. Le reste a été converti en dinars et a servi au club.»
 

Lebuteur

Laisser un commentaire