VIDÉO. Des gendarmes du groupe GIGN se révoltent contre leur chef



Des gendarmes du GIGN (troupe d’élite de la gendarmerie française) critiquent leur chef , le colonel Hubert Bonneau. Dans une lettre anonyme de trois pages, ils lui reprochent la non intervention lors des attentats du 13 novembre .

« Ce soir du 13 novembre, le colonel Bonneau a tout simplement oublié d’être gendarme. Nous avons honte de lui comme nous avons honte de nous. Nous avons préféré rester avec les chevaux de la Garde républicaine. Pour les familles des victimes, une telle attitude est tout simplement criminelle  », écrivent-ils.

Lire l’article depuis sa source : tsa-algerie.com

Laisser un commentaire