Vif incident entre Trudeau et l’opposition



CanadaLe Premier ministre canadien a accidentellement bousculé une députée de l’opposition contre un pupitre en voulant empoigner un autre élu par le bras.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a dû s’excuser mercredi soir à la chambre des Communes d’Ottawa après avoir accidentellement bousculé une députée de l’opposition contre un pupitre en voulant empoigner un autre élu par le bras.

L’incident a éclaté quand le Premier ministre a traversé la chambre pour forcer un groupe de députés de l’opposition à rejoindre leurs banquettes pour un vote sur une motion visant à accélérer le débat sur un projet de loi sur la légalisation du suicide médicalement assisté.

Altercation

En voulant empoigner par le bras un responsable conservateur qui discutait avec d’autres députés de l’opposition, Justin Trudeau a heurté avec le coude la députée Ruth Ellen Brosseau du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche), selon les images de télévision.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a alors élevé le ton contre le Premier ministre et une altercation a éclaté entre les deux hommes, rapidement entouré par des députés et des ministres qui ont rejoint le chef du gouvernement.

Le Premier ministre a finalement repris sa place de l’autre côté de la chambre et présenté ses excuses une fois le calme revenu.

Coup à l’abdomen

La députée Ruth Ellen Brosseau venait de dire à la chambre qu’elle «avait reçu un coup de coude à l’abdomen de la part du Premier ministre».

«J’ai eu des contacts physiques avec un certain nombre de membres (de la chambre) quand j’ai tendu mon bras», a déclaré Justin Trudeau. «Je n’avais pas l’intention d’offenser ou de pousser qui que ce soit», a-t-il ajouté avant de présenter «ses excuses sans réserve».

La scène, rarissime au parlement canadien, s’est produite alors que le gouvernement veut faire adopter d’ici le 6 juin un projet de loi controversé sur «l’aide médicale à mourir» afin de son conformer à un jugement de la Cour suprême du Canada.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire