Wahid Bouabdellah:  » Ouyahia était le bourreau des cadres »



Le député FLN, et ex-DG d’Air Algérie, Wahid Bouabdellah, a accordé un entretien au journal arabophone « El Khabar », où il revient sur la réhabilitation de Chakib Khelil et des cadres injustement sanctionnés.

« Ouyahia était le bourreau des cadres. Il exécutait les condamnations à mort professionnelles des cadres. A l’époque où il dirigeait le gouvernement des chefs d’entreprises publiques avaient connu un sort catastrophique. Il n’était pas le seul responsables »affirme-t-il.

Plus loin, il accuse Ahmed Benbitour, ministre délégué au trésor de l’époque, de l’avoir « injustement » écarté de la direction de la CNEP en 1993, malgré l’existence d’un rapport en sa faveur de l’IGF.

Parmi les accusations portées à l’encontre d’Ouyahia de la part du député, on retrouve le fait de l’avoir limogé de la tête de l’ANEP pour son refus de donner un cota de publicité plus important au journaux de Betchine.

Dans l’interview, il prend position pour le général Toufik, et accuse ses détracteurs de lâches : « Je m’interdis de critiquer le DRS, une institution qui a joué pleinement son rôle dans la lutte contre le terrorisme. En ce qui concerne le général Toufik, je ne pense pas qu’il y a en Algérie, un responsable qui a occupé un poste aussi important comme le sien. Et il était à la hauteur » soutient Bouabdellah. Il estime que le conflit entre Bouteflika et Toufik était « Programmé dans des laboratoires sophistiqués ».

Enfin, il conclut sur la réhabilitation de Chakib Khelil qu’il estime « légitime pour ses partisans » .

Algerie360.com

Laisser un commentaire